Toutes les actualités
Tri par date

Conférence sur l'escrime à la baïonnette

Vendredi 13 août, à 20h, au Musée de la Guerre de 1870 et de l'Annexion

Vendredi 13 août
20h00 : Auditorium | Julien Garry, L’escrime de guerre  dans l’armée

RESERVATION EN LIGNE

En ouverture de ce week-end, le musée propose une conférence liée au maniement des armes blanches dans la guerre.

Il existe une tradition militaire aujourd'hui disparue, mais qui fut longtemps intrinsèquement liée aux pratiques de guerre moderne en Occident, et particulièrement en France : l’enseignement, l'étude, la pratique et la stratégie du corps à corps à l'arme blanche, pour l'infanterie comme pour la cavalerie.

Réduite en Art tout au long du XIXe siècle et au début du XXe siècle, cette façon de combattre oscille entre science gestuelle précise et mortelle, sujet de réflexion stratégique sur l'avenir de la bataille, et critique d'une pratique dont l'image dépasse souvent la portée. Les nombreux textes techniques en français, laissés par les experts de l'escrime à la baïonnette, au sabre à pied ou au corps à corps à cheval, nous renseignent par leur présence comme par leur contenu sur un changement majeure qui s'opère au XIXe siècle : une métamorphose de ce qu'est le soldat français, et de ce qu'il doit savoir et savoir-faire. Les commentateurs de la pertinence, de l'avenir et du devenir de ces méthodes, quant à eux, nous instruisent sur les débats parfois houleux qui animent le monde de l'escrime de guerre, alors que cette pratique doit d'abord s’installer, et se normaliser, puis évoluer, et enfin, au crépuscule de la première guerre mondiale : disparaître. Haute en couleurs, rocambolesque et bercée d'imaginaire, portée par des personnages parfois pittoresques, l'escrime de guerre française n'est pas isolée : elle influence, construit et se construit autour de ses rivales européennes, chaque armée vantant les méritent de ses coups, ses bottes et ses parades, forcément supérieures à celles de ses ennemis... Cet apogée de la culture de l'escrime de guerre au XIXe siècle n'est autre que le baroud d'honneur d'une manière de combattre déjà agonisante, qui après plusieurs siècle d'un usage inégal tend à s'éteindre lentement, mais pas sans briller une dernière fois : le corps à corps dans la bataille.

Julien Garry est chercheur en histoire, rattaché à l’Université de Bourgogne.

Sur réservation https://museeguerre1870etannexion.resa.moselle.fr/

5

Pass sanitaire requis

Renseignements :
Musée de la Guerre 1870 et de l'Annexion
11, rue de Metz à GRAVELOTTE
Tél. : +33 (0)3 87 33 69 40
Courriél : contact.musee-guerre-70@moselle.fr 
En savoir plus

Logo Département de la Moselle
 
© Département de la Moselle
Tous droits réservés
 
1, Rue du Pont Moreau -
CS 11096 - 57036 Metz CEDEX 1